Patouilles

"Patouilles", c'est le seul mot que je puisse donner à ces objets de terre cuite que j'ai commis au fil des ans. Impossible pour moi de les désigner du mot d'oeuvres, ou de sculptures, ou de ces noms académiques par lesquels on désigne les productions humaines qui n'ont aucune fonction utilitaire.

Je sais qu'elles sont en terre, de cette terre qu'on trouve partout en Guyane : l'argile. Mélangée au beau sable blanc de Mana sur lequel viennent pondre les tortues Luth, cuite à 1000 degrés et enfumée.

Ces patouilles sont sans doute mon seul véritable moyen d'expression. 
Je les ai montrées en Guyane dans quelques expositions, présentées sur des fûts de 200 litres. Certains les ont regardées avec étonnement, d'autres avec indifférence, et quelques uns avec passion.

Expositions :
1999 - "Les Rakaba de l'art" au Musée des Cultures Guyanaises.
1998 - "D'argile et de terre" au Zéphyr, Cayenne, dans le cadre des Journées de la Science
1998 - "Terrassements", à l'Hôtel des Roches à Kourou 
1997 - "Jusqu'ici tout va bien", à la Galerie de l'ARDEC, Cayenne
1996 - "Patouilles de Bois-diable et autres indiscrétions" à l'Hôtel Mercure-Ariatel de Kourou

Je vous présente ici, aussi sobrement que possible, 30 patouilles. 

Odile Farjat
mai 2000

 

                              
Des yeux de lune
Le Roi de rien  
Vierge africaine
 
La Nausée
 
La Dimension onirique  
La Case de manman Dilo 

L'Homme qui doute 

Madame Machprot

L'Anti-brute  
Pour Bruno
Le Matricule  
Merci Gabriel 
Nostalgie 

Monsieur Hippolyte  
L'Ange déchu  
Le Cri  
Coup franc   
Dune  
Femme assoupie  
Lifting  
Femme au soleil  
Le Verdict  
La Palombe  
Pleine lune  
La Rose emportée
 
Sieste  
Tchimbo  
Visite officielle
 
Vertige
 

Sortie de l'expo